Sites touristiques


Les jardins d’eaux  de Vaipahi







Situés à Mataiea, au PK 49, les jardins d’eaux de Vaipahi sont un lieu incontournable des amoureux de la nature. Le lieu est d’ailleurs classé par la direction de l’environnement polynésien (DIREN) parmi les 12 monuments naturels de Polynésie. Les légendes polynésiennes décrivent Vaipahi comme étant jadis, le lieu sacré de purification des âmes défuntes des Grands du clan des Teva. Ainsi, les âmes y transitaient avant de partir vers d’autres cieux. Grâce à la signalétique mise en place, les visiteurs pourront découvrir le patrimoine naturel et culturel de la vallée.

Réaménagé en 2007 par le service du tourisme, Vaipahi offre plus d’un hectare de jardin et de promenade. Les sentiers, entre bassins, ruisseaux et chutes d’eau, permettent aux visiteurs de découvrir une grande variété d’espèces végétales. Pour les sportifs, 6 km de sentiers de randonnée s’étirent en trois boucles de difficulté variable. Les hauteurs de Vaipahi offrent un magnifique panorama sur le lagon, la passe Rautirare, le motu Puuru et la presqu’île de Tahiti.

Les familles apprécieront l’aire de pique-nique spécialement aménagée en bordure de mer.

Horaires & tarifs

  • Ouvert tous les jours de 7h30 à 17h00.

  • Entrée gratuite.


La source  Vaima







Quelques centaines de mètres avant les jardins d’eaux de Vaipahi, la source Vaima est une halte obligatoire de Mataiea pour se rafraîchir et purifier les corps. En effet, d’après la mythologie polynésienne, cette source intarissable puise son énergie et sa force de l’anguille royale du lac Vaihiria, Faaravaianuu. Celle-ci purifie l’eau et lui donne son énergie. Ainsi, cette eau claire et vivifiante était également source de guérison. On y venait donc aussi bien pour sa beauté que pour ses bienfaits

Aujourd’hui, jeunes et moins jeunes se retrouvent en famille afin de profiter de la fraicheur et la clarté de l’eau. La source est un endroit paisible où les nombreuses anguilles et baigneurs se côtoient naturellement.


Horaires & Tarifs

  • Accès libre

  • Entrée gratuite


Le lac  Vaihiria







Au cœur de l’île de Tahiti et séparant les communes de Mataiea et de Papenoo s’étend une immense falaise nommée Teraiputo (= le ciel qui se tient dans la nuit). C’est suite à l’effondrement d’une partie de cette falaise, que s’est formé le lac de Vaihiria. A 473m d’altitude, le lac se situe dans un écrin de verdure luxuriant et est entouré de monts impressionnants culminant à plus de 1700m et s’étendant sur près de 800m. Ces monts verdoyants se reflètent dans le lac et offre un spectacle d’autant plus beau. S’étendant sur 400m de long et pour une profondeur de 25m, les eaux du lac s’infiltrent dans les roches et alimentent une grande partie des rivières de la commune.

Berceau de l’hydroélectricité

La forte hydrométrie des lieux en a fait l’endroit idéal pour être le berceau de l’hydroélectricité. C’est ainsi qu’au début des années 1980, la société Marama Nui a fait construire des barrages hydrauliques. Aujourd’hui, une grande partie de la production électrique de Polynésie est produite à Teva i Uta.

Randonnée et safari

Seul lac de Polynésie, lieu mythique des légendes polynésiennes et berceau de l’hydroélectricité, la vallée de Vaihiria est devenue un lieu fréquenté par les touristes. Plusieurs sociétés de transport proposaient ainsi d’effectué la traversée Mataiea/Papenoo en Safari. C’était également un endroit privilégié pour les randonneurs et les amoureux de la nature. Toutefois, évoquant un litige foncier, la route d’accès à la vallée a été barrée par des riverains, rendant la traversée impossible depuis quelques années. En novembre 2013, le Pays a décidé de lancer une procédure d’expropriation afin de rendre de nouveau possible l’accès au lac Vaihiria.

Horaires & Tarifs

  • Ouvert de

  • Entrée Gratuite


Le jardin  Botanique







Si Papeari est renommé pour ses fleurs et ses cultures, c'est en grande partie grâce à un Américain, Harrison Smith (1872-1947), passionné de botanique. Arrivé à l’âge de 37ans à Tahiti, il importa près d’une centaine de variétés de plantes exotiques provenant des régions tropicales d’Amérique, d’Asie et d’Afrique. C’est donc en 1919 que le jardin botanique est né, un véritable musée consacré aux plantes s’étendant sur 14 hectares. Avant sa mort, en 1947, il légua son jardin à un ami, avant de devenir une concession publique.

En plus des nombreuses espèces végétales et plantes exotiques, le jardin est célèbre pour son impressionnante forêt de mape et sa tortue bicentenaire, prénommées « Te ara u’i » (celle qui veille sur les générations). La tortue géante des Galapagos est arrivée en 1928 avec "Te ara tau" (= le veilleur du temps), âgées de plus de cent ans certainement. Malheureusement, "Te ara tau" nous a quitté soudainement le 10 janvier 2018. Il aura fait la joie de nombreuses générations d’élèves venus les admirer.

Aujourd’hui, le jardin botanique est une concession publique. Il est adjacent au site du motu Ovini qui offre un espace de détente familiale et une superbe vue sur la baie de Papeari. 

Horaires & tarifs

  • Ouvert tous les jours de 7h00 à 18h30.

  • Entrée gratuite


Le musée  Gauguin







Paul GAUGUIN (1848 – 1903) est arrivé en Polynésie en 1991. Sa peinture sera fortement influencée par les paysages, la culture polynésienne, et notamment les vahine. Cet amoureux de la Polynésie finit ses jours aux Marquises où sa tombe côtoie celle de Jacques BREL.

Le musée Gauguin de Papeari fut créé en 1964 par le Père O’Reilly avec l’appui financier de la Fondation Singer-Polignac. Il est dédié aux œuvres de l’artiste peintre et possède une collection d’environ 350 œuvres, essentiellement des dessins et des peintures – dont un Modigliani, un Buffet, tableaux donnés par la veuve du galeriste Henri Bing – ainsi que 5 objets originaux de Gauguin : trois cuillères sculptées en bois, une céramique et un bois gravé appelé « Te Atua », des gravures et des lettres. Le reste de la collection est constitué de reproductions de tableaux de celui que les Marquisiens appelaient Koké, mais aussi de dons d’artistes internationaux (Crocq, Kijno, Mordvinoff…).

Adjacent au jardin Botanique, vous pourrez profiter de votre visite au musée pour faire une escale « nature » dans les 14 hectares du jardin botanique.

Horaires & tarifs

  • Fermé pour travaux


Le toboggan naturel de Vaiumete







Vaiumete est un toboggan naturel situé dans la vallée de Maraa au PK 51,300. Si du bord de route, rien ne laisse présager un aussi bel endroit, Vaiumete attire tout de même de nombreuses familles. Ce n’est qu’au bout de 2h de marche, dans une nature sauvage, se frayant un passage dans la végétation dense et traversant à mainte reprise le cours de la rivière, que vous arriverez au bassin de Vaiumete. Formé dans la roche, ce toboggan naturel fera le bonheur des jeunes et des moins jeunes. Glissades et rires garantis !

Horaires & Tarifs

  • Accès libre

  • Entrée gratuite